«Vous ne le croirez jamais. J’ai vu et entendu, ce que personne ne devrait voir et entendre. J’en suis ressorti physiquement indemne, mais ma raison, elle, en sera pour toujours affectée. Les faits se sont déroulés sur une planète du système Drokrigr. Dans une ancienne base impériale que nous avons abandonnée il y a bien longtemps. Je me trouvais là en compagnie de deux de mes hommes pour une mission de logistique. Nous devions faire l’état des lieux de cette base pour éventuellement la réinvestir et y réinstaller une compagnie. Ce que je vis me glaça d’effroi et pèsera sans doute lourd dans la décision de revenir sur cette planète.

Alors que nous procédions à des relevés dans les bâtiments même, nos scanners extérieurs relevèrent la présence de forme de vie. Elles étaient nombreuses et arrivaient prestement en direction du site. A ce moment précis, notre vaisseau nous envoya un message qui sur l’instant nous laissa sans voix. Nos frères d’armes nous prévenaient de l’arrivée imminente d’un détachement de marines du chao. Ces immondes renégats étaient nombreux et les affronter aurait été inutile et suicidaires. Les consignes du commandant, relayées par le capitaine se firent claires. Planquez-vous et attendez ! Toute communication sera coupée pendant 3 heures. Nous vous récupérons plus tard…bonne chance !

Ils ne nous restaient plus qu’à exécuter cet ordre et à trouver une planque… sûre ! Notre regard se porta sur la plateforme au dessus de la base. Il est vrai que c’était risqué, car nous ne pourrions pas nous échapper mais nous pouvions nous barricader et avoir une bonne vision des alentours. Les faits nous donnèrent raison. Toutefois, le spectacle qui s’offrit à nos yeux fut si insoutenable qu’à l’heure où j’écris ces lignes, mes deux compagnons ont sombré dans une folie destructrice. Je suis le seul à être encore en pleine possession de mes moyens mentaux. Mais pour combien de temps ?

Les marines du chaos arrivèrent par le nord. Au moment où les premiers chars et troupes apparaissaient ; derrière nous au sud, apparurent comme sorti de nulle part une nouvelle  troupe, une armée des ténèbres, sombres et froides ; des nécrons. J’étais le seul des trois à avoir déjà entendu parler de cette ancienne civilisation, incarnation de la mort. Nous comprirent vite que l’affrontement aurait lieu précisément tout autour du bâtiment qui nous servait de refuge. La bataille fut terrible. Au silence oppressant des troupes nécrons s’opposaient les cris sauvages et glacials des soldats et bêtes du chao. Les tirs de fusils à fission et de bolters fusaient de toutes parts. L’air s’emplit d’une odeur de chair brûlée. Les nécrons paraissaient sans pitié et détruisirent plusieurs véhicules. Mais le chao avança, implacable et les corps à corps tournèrent à l’avantage de ces soldats corrompus. Et alors que nous avions l’impression que le bâtiment allait s’écrouler et que sur notre gauche un combat titanesque opposait un champion du chao à une sorte de spectre dont la seule présence nous portait vers la mort, le silence revint. Plus d’armes, plus de cris. Les nécrons étaient partis d’un coup, en l’espace de quelques millisecondes. Les troupes du chaos restèrent encore quelques heures, sans jamais investir le bâtiment. Pourtant, ils s’agitaient autour d’un vieux puit que certains d’entre eux fouillèrent méticuleusement. Puis, comme ils étaient venus, ils s’en allèrent nous laissant là, en vie mais pour toujours choqués. Nos camarades nous récupérèrent. Nos âmes sont à tous jamais restées là-bas sur cette planète maudite !

DSCN1503

Cette bataille a opposé les nécrons de Laurent aux marines du chao de Stephane. 1500 points de chaque côté. Le scénario nous obligeait à tenir le centre de la table, objectif suprême.

DSCN1511

Le premier tour fut consacré au mouvement et aux tirs. Les nécrons firent feu et trois véhicules du chao furent détruits ou immobilisés. Steph’ a son tour fit feu et cherche encore comment Laurent put sortir autant de sauvegardes sur 5+.

DSCN1514DSCN1499

La partie s’annonçait plutôt en faveur des nécrons mais les corps à corps changèrent la donne. On se demande encore comment Stephane faisait pour lancer autant de dés. Un marines du chao après avoir chargé totalisait 4 attaques, voir 5 pour le commandant de la faction. Aï ! Les nécrons n’étaient pas de taille. Surtout que Laurent, frileux pour engager son C’tan dans la bataille, faisait l’erreur de le laisser en dehors de tout corps à corps.

DSCN1530DSCN1525

Un dernier tour eu raison des Nécrons qui furent tous couchés ce qui ne permit pas à ces troupes de pouvoir se servir du We’ll be back. Dans le duel qui opposait le C’tan au champions du chao, le dieu nécron ne fit qu’une bouchée du la b^te ailée ce qui enrageait Laurent qui comprenait trop tard que son C’tan aurait du aller au combat pour apporter son incroyable puissance.

Suivant la règle des 75% de troupes détruites, sans possibilité de réapparaître, les nécrons se dématérialisèrent et Stéphane et ses marines du chao emportèrent haut la main la victoire !

(Allez voir l’album de cette bataille).