Bon, la convention de Calliopé c'est fini ! Disons le tout de suite, c'était bien. Oh ! Y'a bien quelques critiques mais elles sont plus dans un souci d'amélioration que de vrais ratés.

Pour ma part, j'ai courru. Un peu, beaucoup et donc je n'ai pas eu vraiment le temps de jouer pour moi. Toutefois, en tant que GO, cela ne pouvait pas se passer autrement. La seule partie que j'ai faite pour moi fut un petit bloodbowl comptant pour la Ligue Calliop'Hey que j'ai du reste perdu 1 à 0 en ratant deux touchdown dans l'embut. Vive les 1 sur le dé !

Au niveau des jeux proposés, le club commence vraiment à faire figure de ludothèque. Le choix est large, divers et varié. Notons que Les Rois du Ring ont séduit pas mal de visiteurs qui en quelques minutes ont pu s'amuser et apprécier le jeu.

diff_rence

Un peu de pub tout d'abord pour Ludically, nouvel éditeur de jeu géré conjointement par Chris Boelinger et Jean-Charles Mourey, présent et membre du club qui nous ont montré des protos et le futur jeu Différences dont vous avez la photo de la boîte ci-contre.

Dans les bagages, ils nous avaient également apporté la nouvelle version de Dungeon-Twister Prison. J'ai vu les salles, j'ai surtout vu les figurines et en plus la personne qui va se charger de les peindres. Alors, là, tenez vous bien ça va arracher; le jeu, les fig's, la peinture.... J'essaierai de produire quelques images plus tard.

Je vais également vous parler de deux jeux auquel j'ai pu jouer et qui sont bien sympa.

bakong

bakong, sympa petit parcours d'exploration..... plus on est de fou pour y jouer plus c'est rigolo.

dracoEt puis DracoMundis. Jeu de stratégie et de mémoire à ne pas jouer quand on est en fin de journée et qu'on imprime plus rien. Mais les deux jeux valent le détour. Dans des styles différents, ils permettent de passer un bon moment. Notez que DracoMundis peut se jouer à 2, 3 ou 4 et permet donc un tête à tête qui parfois est utile. On ne regroupe pas toujours 8 joueurs autour de la table. Et puis puisqu'on parle de grosse partie avec plein de personnes, comment ne pas citer Les Chevaliers de la table Ronde. J'ai enfin pu disputer une nouvelle partie mais sans la présence du félon. Personnellement, je trouve que le jeu perd de son intêtet mais bon, la coopération pour les quêtes fonctionnent toujours bien. La tension est réelle et c'est toujours un bon moment ludique à partager à plusieurs (nombreux même).

Voilà, ce que je peux dire sur cette deuxième édition de la convention. Il y a aussi bien sûr les rencontres, les retrouvailles, les autres jeux qu'on parcourre, les parties qu'on suit, les discussions qu'on mène, etc. En fait, deux bonnes journées. Vivement l'année prochaine.